Accueil Amérique du Nord Les incontournables à Québec
chateau frontenac

Les incontournables à Québec

11 mai 2017

Ce qui fait le charme de la ville de Québec, c’est son architecture et ses fortifications qui la rendent unique dans toute l’Amérique du Nord. Nous allons essayer de vous présenter les points essentiels à visiter lors d’un court passage à Québec.

– Le château Frontenac –

Comment venir à Québec et ne pas voir le château Frontenac ? Perché sur sa bute, ce château construit en 1893, est facilement repérable ! Il s’agit en fait d’un hôtel quatre étoiles. Depuis le château, vous pourrez rejoindre le parc des Champs-de-Bataille par deux promenades très agréables : la promenade des Gouverneurs longe la falaise sur un chemin en bois ; la seconde ballade passe par le Parc du Bastion-de-la-Reine et contourne la citadelle.

– La citadelle et le parc des Champs-de-Bataille ou plaines d’Abraham –

La citadelle a été conçue pour se défendre contre l’invasion américaine, mais elle n’a jamais servi… Elle sert actuellement de base pour le Royal Régiment 22e et il est donc possible d’assister à la relève de la garde. Le parc est un peu le poumon/le central parc de la ville, ouais on sait la comparaison et un peu facile, mais c’est tout à fait le sentiment que nous avons eu. Se poser tranquillement loin des touristes à observer les marmottes sortir de leur terrier ! Cependant, son histoire est complètement différente de notre ressenti… En effet, le parc a été le lieu d’affrontement et les plaines d’Abraham (situées au plus proche de la falaise), sont l’endroit où les français ont perdu face aux britanniques en 1759. Bref, passons sur l’histoire, le parc est également The place to be pour faire du ski de fond et des raquettes, en hiver bien sûr ! 😉

– Le vieux Québec –

Le vieux Québec se découpe en deux parties : la haute ville et la basse ville. La première est entourée par les fortifications et la seconde est située, comme son nom l’indique, aux pieds de la falaise. Pour rejoindre la basse ville, vous pouvez emprunter l’escalier Casse-Cou, oui oui c’est bien son nom ; qui vous mènera à la rue principale du quartier : la rue du Petit-Champlain. Vous pouvez également prendre le funiculaire, au départ de la terrasse Dufferin ; ou descendre par les escaliers du Cap-Blanc, qui est dans le parc des Champs-de-Bataille.

– L’observatoire de la capitale –

Celui-ci c’est l’incontournable qui vous en mettra plein les yeux moyennant une petite somme. Bon, on vous l’avoue on l’a pas fait : on ne voulait pas payer 14 CAD et ne rien voir vu le temps pourri qu’on a eu lors de la visite de Québec. Mais c’est un lieu qui nous a été conseillé et qu’on aurait aimé découvrir. Du coup, qu’est-ce que c’est ? C’est un tour située au cœur de la ville et offrant une vue panoramique à plus de 220 mètres d’altitude. De quoi en prendre plein les yeux ! 🙂

– La chute Montmorency –

Ce fût un peu une découverte au hasard lors de notre passage à Québec. Et oui, on nous avait parlé d’une chute à l’extérieur de la ville et située au terminus d’un bus ; mais malheureusement nous n’avions pas eu le temps d’y aller. Mais c’est en quittant la ville, direction le Nord de la région qu’on l’a aperçu et vous vous en doutez on n’a pas résisté et on a fait demi-tour pour aller l’observer. Le stationnement est payant aux abords des chutes, mais on ne sait pour qu’elle raison : saison de dégel, heure matinale de notre visite ; nous n’avons pas eu à payer le parking… Enfin, on préfère vous prévenir c’est entre 7 et 11 CAD, habituellement. Pour info, vous pourrez faire différentes activités sur le site : tyrolienne, téléphérique, randonnée sur paroi rocheuse (fermée en période de dégel), via ferrata…

Chute Montmorency

FacebookTwitterGoogle+PinterestPartager
2 commentaires
1

2 commentaires

Mathieu 26 juillet 2019 at 11 h 11 min

Coucou,

Votre site est une vraie source d’inspiration lorsque l’on se retrouve nous-mêmes face à de vraies envies d’ailleurs. En ce moment, c’est un voyage de 2 mois au Canada qui m’appelle pour les années à venir et la lecture de votre récit m’a bien évidemment conforté dans mon choix. Ma question est toute simple : j’ai déduis à partir des dates de publication que vous êtes partis entre le mois de mai et le mois de juin, c’est ça ? Je n’ai pas vu l’info explicitement marquée. Ça me semble en effet un bon juste milieu entre températures et foule touristique ?

Je vous remercie,
Mathieu.

Reply
Lorie 26 juillet 2019 at 17 h 13 min

Salut Mathieu !
Je te remercie pour ton message qui fait très plaisir et je suis contente de pouvoir t’aider dans tes recherches ! 🙂
Nous sommes partis au Canada entre fin avril et mi-juin. C’était peut-être un petit peu tôt : l’hiver n’était pas totalement parti et nous a empêché de faire certaines randonnées dans les parcs (présence de neige, chemins pas encore déblayés, …). Cependant, les températures étaient relativement fraîches mais rien de bien méchant et la foule touristique largement supportable (voire peu existantes dans certains endroits, comme dans le parc de Wells Gray) !
Voilà, j’espère avoir répondu à tes questions, n’hésite pas si tu en as d’autres ! 🙂
Je te souhaite un excellent voyage au Canada !

Reply

Laisser un commentaire