Accueil Amérique du Nord Parc national Banff
banff

Parc national Banff

7 juin 2017

Here we are ! Ça y est, on va enfin vous parler de Banff ! Et oui après Kootenay et Yoho, il est temps pour nous de vous présenter le célèbre parc de Banff. Vous l’aurez compris le parc est situé en plein cœur des Rocheuses. La première chose qui nous a frappée/déçue, c’est que le parc est traversé par une grosse 4 voies… Mais bon, il a plein d’autres bons côtés que nous allons essayer de vous faire découvrir !

– Randonnées à Banff –

Comme d’habitude voici le lien des rapports sur l’état des sentiers, pour préparer vos randonnées dans le parc. Vous le savez sûrement, mais le parc national de Banff est l’un des plus grands parcs du Canada ; il est donc divisé en plusieurs grands secteurs. Pour plus de facilité, nous suivrons ses subdivisions lors de la présentation des promenades à faire. Pour vous y retrouver, les différents secteurs seront listés en suivant la route principale du Nord au Sud. Aller, c’est parti, on commence…

1. Lac Minnewanka

L’attraction principale de cette partie est bien évidement le lac dont elle porte le nom ! 🙂 La route qui mène au bassin fait une boucle, donc choisissez un côté vous reviendrez par le second. Vous découvrirez plusieurs points de vue en chemin, l’un d’eux vous permet d’accéder aux rives de Two Jack Lake. Sur le lac Minnewanka, il est possible de faire des petites croisières, nous n’avons pas choisi cette option… En effet, nous avons opté pour la promenade sur les bords du lac jusqu’au canyon Stewart. Comptez environ 3 km pour l’aller/retour avec un faible dénivelé. Vous arriverez sur un pont au-dessus de la rivière, qui a creusé le canyon jusqu’au lac Minnewanka.

2. Ville de Banff

Située à quelques kilomètres de l’entrée du parc, la ville de Banff compte plusieurs petites randonnées. Cependant, le principal attrait de la ville n’est pas une belle balade au milieu de la nature sauvage mais plutôt un lieu historique : Cave and Basin. Vous allez nous dire : « mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? » ! Eh bien, c’est tout simplement une source thermale découverte en 1883 et qui devint le premier parc national du Canada ! 🙂 Lors de la visite du site, vous rejoindrez un bassin aux eaux bleues au fond d’une grotte et deviendrez incollables sur l’histoire du patrimoine naturel et culturel du Canada.

Cave and Basin

Aller, on vous parle un peu de nature dans la ville : les chutes Bow. Bon, on vous conseille de ne pas faire comme nous, #boulets, et de passer par la bonne rive… Au risque de vous perdre dans une petite forêt pour rien ! 🙂 Du coup rendez-vous sur la rive Sud pour observer ces petites chutes !

3. Vallée de la Bow / Castle Junction

Ce secteur est symbolisé par la route secondaire du parc parallèle à la route 1. Vous rencontrerez pas mal de points de vue sur cette route, vous en chercherez d’autres qui ne sont pas forcément indiqués mais que vous aviez repérés sur votre plan ! Les attractions principales de ce secteur sont les chutes Johnston, et c’est bien mérité ! Ce sont deux cascades : lower et upper. Lors de la randonnée, vous suivez la rivière à travers la forêt et sur de pontons fixés aux parois du canyon. Il faudra compter 1,2 km avec un dénivelé de 30 mètres pour rejoindre la lower fall, et ajouter 1 km avec 120 mètres de dénivelé pour la seconde cascade.

Sur cette route, on vous conseille une autre randonnée pour aller à la découverte des chutes d’eau : les chutes Silverton, également situées dans la vallée de la Bow et beaucoup moins touristiques. Suivez le petit chemin de 2 km A/R avec un faible dénivelé, à la fin vous découvrirez une cascade à trois étages !

4. Lac Louise

C’est le lieu touristique par excellence. En effet, le lac est très réputé pour sa multitude d’activités. Malheureusement, et encore une fois à cause de la saison, nous n’avons pas pu jouir de tous ces plaisirs ! #ilyavaitvraimenttropdeneige Cependant, on vous conseille plutôt le lac Moraine, qui, à ce qu’il paraît, est vraiment plus sympa et moins fréquenté !

– Icefield parkway / promenade des glaciers –

Lorsque vous aurez profité au maximum du parc, vous en voudrez sûrement plus ! Et vous vous direz : « si on allait visiter le parc national de Jasper ?! » ou vous aurez déjà prévu d’y aller et cette phrase n’a plus de sens… Bref, tout ça pour dire qu’il faut que vous passiez par la Icefield parkway pour relier les deux parcs ! C’est à notre sens, l’une des plus belles routes à faire ! On vous conseille de prévoir minimum la journée pour essayer d’en voir un maximum. Prévoyez également un bon plein d’essence : il n’y a qu’une seule station sur la route !

1. Lac Bow

Le lac Bow est l’un des premiers points sur la route. Vous ne pourrez pas le loupé puisque la Icefield Parkeway longe cet énorme parc ! Nous avons découvert le point d’eau vêtu d’une épaisse couche de glace, mais le spectacle n’en restait pas moins magnifique.

Lac Bow

2. Lac Peyto

C’est le lac le plus connu de la promenade des Glaciers ! Vous vous demandez peut-être pourquoi ? Et comme d’habitude, on vous explique : sa popularité est due à sa forme particulière ! En effet, si vous regardez bien, vous verrez que le lac ressemble à une patte d’oie… Oui bon une patte d’oie bien musclée !! Pour observer le lac, vous pourrez rejoindre le Belvédère du Sommet-Bow en empruntant le sentier de 6 km A/R avec un dénivelé d’environ 250 mètres. La randonnée était un peu périlleuse, puisque le chemin était encore recouvert d’une bonne couche de neige/glace, mais l’arrivée en valait la peine !

Lac Peyto

3. Canyon Mistaya

Au bout d’un petit chemin de 500 m, vous découvrirez ce canyon. Le passage de l’eau se resserre à ce niveau et entraîne la formation d’une cascade bouillonnante. Vous pourrez vous approcher au plus près de la cascade puisque le lieu n’est pas clôturé. Pour le retour, armez vos jambes : le chemin est en dénivelé positif d’environ 50 mètres (ça va ce n’est pas trop méchant).

Canyon Mistaya

4. Muraille en pleurs

Nous avions prévu d’aller voir ce point lors de notre itinéraire, mais lorsque nous sommes arrivés nous avons eu un peu de mal à le trouver. Il n’y avait pas d’indication sur la route… En fait, le mur est situé au bord de la route, en face d’une aire de repos. Pour vous expliquer, il s’agit d’un écoulement d’eau perpétuel sur les parois d’une montagne. L’endroit est, apparemment, beaucoup plus remarquable en hiver : l’eau se transforme en glace et devient un terrain de jeu pour les grimpeurs.

Muraille en pleurs

5. Col Sunwapta

C’est la dernière étape avant de passer la « frontière » entre le parc de Banff et celui de Jasper. Vous entamerez donc une bonne montée jusqu’à ce col. La route est jalonnée de points de vue sur la vallée, n’hésitez pas à vous arrêter et à profiter du paysage ! Le col offre également de magnifiques vues sur les monts enneigés.

Nous avons terminé pour la partie de la Icefield Parkway dans le parc de Banff ! La suite dans l’article sur le parc de Jasper…

FacebookTwitterGoogle+PinterestPartager
2 commentaires
1

2 commentaires

catherine CHENE 7 juin 2017 at 18 h 18 min

C’est une région que nous avons adorée!!! Mais là avec la fonte des neiges il y a du bouillon (j’adore). Nous avions également vu les saumons qui remontaient franchement c’était très impressionnant, ils se tapaient contre les rochers et ils remontaient une cascade nous étions restés des heures à les regarder….. Ces paysages sont juste fabuleux!!!! Bonne continuation, bisous…..

Reply
Lorie 8 juin 2017 at 1 h 02 min

Oui, c’est sûr que chaque saison à sa particularité et le spectacle des saumons doit être extraordinaire ! On essaiera peut être de revenir une prochaine fois ! En tout cas, on ne se lasse pas des paysages, qui sont vraiment magnifiques et on gardera un très bon souvenir de toutes les rencontres que nous avons pu faire !
Bisous

Reply

Laisser un commentaire