Accueil Europe Road trip en Islande – Partie VI : le retour à Reykjavik !
Solheimasandur

Road trip en Islande – Partie VI : le retour à Reykjavik !

13 décembre 2015


ENFIIIIN !!! LE dernier article de notre voyage ! Pas que ça m’ennuis de vous raconter nos aventures, mais le voyage commence à dater un peu ! Préparez-vous cet article va être un peu long, il regroupe nos 2-3 derniers jours (??? oui on est parti très tôt le matin). Bref, pour ce dernier récit, je vous ai fait une petite surprise en fin d’article ! 🙂

Lors de ces derniers jours, nous avons donc traversé tout le Sud du pays, soit environ 450 km.

road trip en islande

Edit : La carte de notre itinéraire ! Je l’avais un peu oubliée ! 🙂

Jour 8 : Le Sud-Est de Höfn à Vík

Je crois que c’est le jour que j’attendais le plus dans ce voyage ! En effet, malgré tous les paysages et tous les phénomènes géothermiques que nous avions vu, le premier du jour 8 était pour moi le plus spectaculaire ! Nous avons donc commencé notre matinée, toujours avec un ciel très bouché, par Jökulsárlón.

Jökulsárlón

C’est une lagune, où des morceaux du glacier Breiðamerkurjökull (une ramification de Vatnajökull) partent à la dérivent en direction de l’océan. Les icebergs sont colorés d’un bleu lumineux et zébrés par des restes de centres d’éruptions volcaniques. Nous avons également pu profiter de la venue de deux phoques dans la baie, le spectacle était vraiment magnifique.

JökulsárlónJökulsárlónJökulsárlón

Hof

Nous avons poursuit notre route vers le Sud. Nous nous sommes arrêtés à Hof, petite ville au bord de la route 1. La principale et seule attraction du village est son église en bois et tourbe entourée de bouleaux et de frênes.

HofEnsuite, nous nous sommes dirigés vers Skaftafell, dans le but de faire une petite randonnée de 2 heures pour découvrir Svartifoss, la « cascade noire ». Mais malheureusement le temps n’était pas du tout avec nous, la pluie ne cessait de tomber en grosses gouttes… Nous donc avons décidé de laisser tomber cette ballade…

Núpsstaður

Nous avons traversé une large plaine de sable noir, Skeiðarársandur, avant de nous arrêter au bord de la route 1 à Núpsstaður. C’est est une ferme en tourbe accompagnée d’une petite église, le tout dominé par la montagne.

SkeiðarársandurNúpsstaðurNúpsstaður

Foss a Sidu

En ce 8ème jour de voyage, nous devions rencontrer beaucoup de sites au bord de la route. Nous nous sommes donc arrêtés une nouvelle fois le long de notre route 1, afin de découvrir une nouvelle cascade : Foss a Sidu. Pour l’histoire, par temps de gros vent, l’eau de la cascade est propulsée vers le haut (il y avait un peu de vent lorsque nous sommes passés et sur la photo, on aperçoit de l’eau qui remonte vers le haut). 🙂

Foss a SiduNous avons voulu nous approcher de Medallandssandur, une plage de sable noir très plate, où beaucoup de bateaux viennent s’échouer. Mais la route est vite devenue « compliquée » : beaucoup de cailloux… Nous avons donc fait demi-tour au milieu des champs de vaches.
Medallandssandur

Fjaðrárgljúfur

Nous avons, ensuite, rejoint le canyon de Fjaðrárgljúfur. Celui-ci a été creusé par la rivière Fjaðrá. Il est possible d’y accéder en traversant un champ de lave à pied ou en empruntant une route un peu abîmée mais praticable en voiture de tourisme. Nous avons fait une petite randonnée le long de ce canyon sur un sentier balisé.

FjaðrárgljúfurFjaðrárgljúfurFjaðrárgljúfurFjaðrárgljúfur

Puis, nous avons continué notre route à travers des champs de lave. La forme des coulées est assez particulière : comme elles sont recouvertes de mousse, on dirait de gros coussins d’herbe.

Champs de lave

Laufskálavarða

Nous avons croisé le chemin de Laufskálavarða, un site particulier où de nombreux tas de pierres sont regroupés.

Selon l’histoire : « Autrefois il y avait une grande ferme, Laufskálar, qui disparut lors de l’éruption de Kalta. Ensuite, tout homme qui passait par là pour la première fois devait ériger un cairn afin que son voyage se déroulât sans encombre. »

laufskálavarðalaufskálavarða

Vík

Notre journée s’est achevée à Vík, notre camp de base pour la nuit. Avant d’aller à notre Guesthouse, nous avons décidé de visiter un peu la ville. Nous avons commencé par l’église, celle-ci est perchée au-dessus de la ville. Ensuite, Vík est située au bord de la mer, nous nous sommes donc baladés sur la plage de sable noir pour admirer Reynisdrangar. Ce sont des pitons rocheux ou de malheureux trolls capturés par le soleil (je vous laisse choisir). Nous avons également observé un phénomène particulier : l’écume de la mer formait des bulles de multicolores.

église VikReynisdrangar

Notre Guesthouse (Kósý Vík) était située très proche de l’église du village. Nous avons été accueillis très chaleureusement et la propriétaire nous a expliqué tous les coins et recoins à voir autour de Vík. Et je peux vous dire que lorsqu’elle a dit :

« You can see puffins « 

Nos regards se sont illuminés et nous sommes directement remontés dans la voiture direction Reynisfjara ! Une autre plage de sable noire située à l’Ouest de Vík (il faut prendre la route 1 pour sortir de la ville et rejoindre la route 215 pour contourner la falaise). Les falaises en basalte au bord de la mer sont percées de grottes. De la plage nous avons pu observer les macareux perchés.

Macareux islandeReynisfjara

Macareux islande

Jour 9 : retour au cercle d’or

Après avoir passé une agréable soirée sur Vík, nous avons commencé notre 9ème journée avec un panier garni très copieux et nous nous sommes mis en route.

Kirkjufjara & Dyrhólaey

Nous avons commencé par la plage de Kirkjufjara et ses formations en basalte. A l’Ouest de celle-ci, nous avons pu observer Dyrhólaey, une sorte d’Etretat islandais : promontoire rocheux de plus de 120 mètres de haut et percé par une arche au-dessus de la mer. Nous sommes montés au niveau de cette falaise et avons pu observer les macareux et la plage de sable noir.

Kirkjufjara

Dyrhólaey

Dyrhólaey

Solheimasandur

En préparant notre voyage, nous avions entendu parler de cette carcasse d’avion au milieu d’une étendu noir (il fait partie des choses à ne pas manquer). Cependant, il n’est pas visible de la route 1 et il faut prendre un petit chemin pour y accéder. A l’approche de la bifurcation, nous avons vu quelques voitures garées sur le bas-côté. Lorsque nous sommes arrivés plus près, nous avons vu un panneau indiquant que la route était réservée aux 4*4. Nous avons donc décidé de laisser notre voiture sur le côté et de marcher jusqu’à l’avion. La route ne semblait pas si mal et des voitures du même type de la notre nous doublaient (et nous avions déjà fait du 4*4 avec notre petite voiture…). Nous avons donc décidé de faire marche arrière et de prendre notre carrosse… Sauf, que la route s’est empirée et que nous avons doublé les autres personnes précédemment cités, arrêtées sur le bord de la route… Persévérants, nous avons continué à faible allure, et après quelques longs kilomètres nous sommes arrivés, entiers !

Solheimasandur

Sólheimajökull

Pour continuer dans les sites spectaculaires, nous avons été au pied du glacier Sólheimajökull. C’est l’une des lagunes glaciaires les plus faciles d’accès. Elle est également le lieu de départ de nombreux treks et marches guidés. Une nouvelle fois, nous avons constaté que l’activité volcanique du pays est très importante, grâce aux dépôts de cendres emprisonnés dans le glacier.

SólheimajökullSólheimajökull

Skógar & Skógafoss

Skógar est une petite ville située sous la calotte glaciaire du très connu Eyjafjallajökull ; et est principalement connue pour sa cascade, Skógafoss, et ses maisons en tourbe au Skógar Folk Museum. L’eau de la cascade tombe de plus de 60 mètres de haut dans un cour d’eau peu profond. La légende raconte qu’un colon aurait caché de l’or derrière le rideau d’eau de la cascade. Nous avons pu monter au sommet de cette chute d’eau grâce à un escalier très raide… En haut, il est possible de randonner en suivant la rivière.

SkógafossSkógafossSkógafossSkógar

Drangshlíð II

Nous nous sommes stoppés par hasard au bord de la route 1 lorsque nous avons vu cette particularité : des maisons recouvertes par la roche. Le temps de prendre quelques photos et de repartir, direction les dernières cascades de notre voyage…

Drangshlíð IIDrangshlíð II

Seljalandsfoss

Seljalandsfoss est l’une des cascades les plus connues d’Islande. Puisqu’il est possible de passer derrière la chute d’eau à l’aide d’un petit sentier.

SeljalandsfossSeljalandsfossSeljalandsfoss

Gljúfrabúi

A une centaine de mètre de Seljalandsfoss, nous avons découvert Gljúfrabúi, une cascade « caché ». Cette chute d’eau tombe dans un petit canyon pratiquement renfermé sur lui-même et accessible en marchant dans le cour d’eau de la cascade.

GljúfrabúiGljúfrabúi

Raufarhólshellir

Au Nord-Est de Hveragerði, ville géothermique, nous avons découvert un parking isolé dans la brume. Celui-ci mène à un tunnel de lave long de 1km et datant du XIe siècle. A l’entrée de celui-ci, il est indiqué que pour y accéder, il faut avoir un équipement de spéléo (casque, lumière, gants…). Malheureusement, nous n’avions pas tout ce matériel, mais nous avons pu marcher quelques mètres dans le tunnel illuminé par des puits de lumière et abritant des restes de neige. Après 100 mètres, même pas, le conduit est plongé dans une obscurité totale. J’ai tout de même pu prendre des photos du spectacle qui s’offrait à nous : des formations de glaces entourent les roches du tunnel.

RaufarhólshellirRaufarhólshellirNous sommes ensuite rentrés à Reykjavik, où nous avons pu profiter de notre dernière soirée Islandaise, avant de se lever vers 2 heures du matin pour rentrer en France… Je finis donc cet article avec l’envie d’y retourner et pourquoi pas pendant une autre saison pour voir tous ces merveilleux paysages enneigés. Je vous laisse avec notre petite vidéo de ces 10 jours passés à parcourir la/les route(s) d’Islande.

FacebookTwitterGoogle+PinterestPartager
8 commentaires
0

8 commentaires

jacquet 13 décembre 2015 at 19 h 15 min

coucou voyage fantastique derrière l’écran photos stupéfiantes tellement de beauté et très beaux commentaires merci pour ce magnifique partage bisous à vous deux

Reply
Lorie 13 décembre 2015 at 19 h 45 min

Merci beaucoup Claudie !
C’est un plaisir de partager avec vous nos voyages !
Bisous à tous les deux

Reply
Camille Dlgt 13 décembre 2015 at 20 h 46 min

Les paysages sont sublimes, les photos magnifiques et l’article parfait!
Bonne soirée ♥

Reply
Lorie 22 février 2016 at 20 h 44 min

Merci beaucoup Camille ! 🙂

Reply
Mademoisellevi 14 décembre 2015 at 14 h 45 min

Les photos sont incroyables
Ca semble presque irréel !!
Je rêve d’aller la bas <3

Reply
Lorie 22 février 2016 at 20 h 45 min

Si tu as la chance de pouvoir y aller fonce ! Les paysages sont vraiment superbes !!

Reply
Marion 22 février 2016 at 19 h 07 min

La carcasse d’avion, le glacier, la Seljalandsfoss sont vraiment des choses que j’aurais aimé voir… Je les met sur ma liste : la prochaine fois, je n’y manquerais pas ! 🙂
La vidéo est super chouette !

Reply
Lorie 22 février 2016 at 20 h 48 min

Oui, il y a tellement de choses à voir que nous sommes parfois obligé de faire des choix ! Mais au moins ça donne l’occasion d’y retourner ! 😉

Reply

Laisser un commentaire