Accueil Amérique du Sud Visiter le Machu Picchu
Machu Picchu

Visiter le Machu Picchu

26 juillet 2017

Après nos déboires avec la Vallée Sacrée, on souhaitait visiter l’emblématique Machu Picchu. Son nom signifie « vieille montagne », il est l’un des plus importants et touristique site archéologique d’Amérique du Sud et il est inutile de rappeler qu’il fait partie des sept nouvelles merveilles du monde !

Choisir son itinéraire

Le site n’est pas accessible en voiture et plusieurs choix s’offrent à vous pour le rejoindre, mais attention les prix peuvent varier du simple au double ! Nous avons choisi l’option aventure modérée avec bus et randonnée jusqu’à Aguas Calientes, la ville située aux pieds du Machu Picchu. Nous vous détaillons les autres possibilités dans les conseils pratiques à la fin de cet article.

Itinéraire choisi : prendre un bus entre Cusco et Hidroelectrica et marcher 10 km le long de la ligne de train jusqu’à Aguas Calientes.
Avantages : le prix, les paysages sur la route et la facilité.
Inconvénient : le temps de trajet (6 heures de bus et 2 heures de marche)

Visite du Machu Picchu jour -1 : Une visite aux petits oignons

Depuis début juillet 2017, le système de visite du Machu Picchu a changé et est organisé en deux groupes avec des horaires d’entrée bien définies : de 6h à 12h pour le premier et de 12h à 17h30 pour le second. Il faut savoir que le nombre de visiteurs sur le site est limité par jour. Nous vous conseillons donc soit de réserver votre billet en ligne, soit de garder plusieurs choix de date de visite. De notre côté, nous avions réservé à l’avance nos billets.

Nous devions donc rejoindre le site de Hidroelectrica, situé à 6 heures de route de Cusco.  Le trajet peut se faire en colectivos, mais pas en une seule fois… Nous avons vu sur internet qu’il était possible de passer par une agence pour un petit prix. Nous avons donc commencé par démarcher notre hôtel… Ce dernier nous proposé le trajet à 120 soles par personne soit environ 30€ et avec une remise s’il vous plait ! Mais c’était largement au-dessus de ce qu’on avait pu lire sur les différents sites et blogs. On a donc pris nos petites jambes et on est allés démarchés les agences. Après plusieurs demandes, on est tombé d’accord avec une petite agence située en haut de la Calle Garcilaso proche de la Plaza San Francisco (on ne se souvient plus de son nom…). Nous avons donc payé 60 soles par personne soit 15€ et deux fois moins cher que par l’hôtel, au passage ça revient également moins cher qu’en collectivos…

Visite du Machu Picchu jour 1 : L’exode épique dans la forêt tropicale

Le rendez-vous était donc pris, nous devions attendre notre bus devant l’agence à 7h30. A 7h20, un homme s’approche de nous et nous demande notre nom. C’est bon, c’est bien pour nous, on le suit dans son 4*4 et on part à la recherche d’autres personne dans la ville. Après les avoir retrouvé, nous sommes toujours assis à l’arrière de la grosse voiture pendant que les autres patientes sur le trottoir ! #onestdesprivilegies On voit notre chauffeur s’impatienté, passer des tonnes de coup de téléphone, mais notre bus n’est toujours pas en vue… Il arrive enfin, on nous fait monter dans le mini bus, et c’est parti direction Hidroelectrica. Ah mais non ! Il faut faire le plein d’essence ! Notre nouveau chauffeur et les employés de la station secouent le bus pour faire rentrer un maximum d’essence dans le réservoir (technique à retenir pour vos prochains passages à la station-service 😉 ) ! Bref, après cet intermède, nous partons.

La route est assez tranquille jusqu’à Ollantaytambo, puis on commence notre ascension dans la montagne klaxonnant à chaque virage pour ne pas perdre notre élan. Nous montons jusqu’au col d’Ábra Málaga situé à plus de 4300 mètres d’altitude. Puis, s’en suit une longue descente, la route serpente à flanc de montagne, des cours d’eau traversent le chemin et nous rejoignons peu à peu une forêt plus dense, où poussent des exploitations de bananes.

Nous avons atteint la ville de Santa Rosa et c’est à partir de ce point que la partie épique commence : la route se transforme en un chemin de terre poussiéreux, où les voitures/minibus peuvent à peine se croiser… Nous roulons une bonne demi-heure jusqu’à la petite ville de Santa Teresa. Le bus se stoppe, une femme entre et nous crie d’un air enjouée : « Venez, il a un buffet avec des pâtes bolognaises et du poisson !« . Tout le monde sort, les autres passagers commencent à la suivre dans le restaurant et à se servir. Nous leur demandons le prix du repas, nous obtenons comme réponse : « Ah bah je sais pas… » -_-‘ Vincent essaie de questionné la cuisinière en vain. C’est finalement le chauffeur du bus qui lui répondra : « C’est 10 soles si ce n’est pas inclus dans votre billet.« , nous n’avions pas pris les repas et encore une fois nous avions était prévoyants puisqu’un bel avocat et deux sandwichs, nous attendaient dans notre sac. Une nouvelle fois, nous savourons notre repas à l’écart du groupe ! #valleesecreerevival Nous assistons ensuite à un grand moment de gêne, où la tenancière réclame son dû aux touristes trop hâtifs qui ne comprennent pas trop qu’on leur demande de payer… Nous repartons sur la route en terre battue à vive allures, nous sommes à flanc de montagne et nous enchainons les virages à grands coups de klaxon, dépassant certains véhicules trop lents au goût de notre chauffeur…

Nous arrivons enfin à la Centrale Hidroelectrica, nous sommes toujours en vie ! Nous constatons, que nous sommes vraiment pas les seuls à avoir pris cette option économique. Nous rejoignions la voie de chemin de fer et commençons notre marche en direction de la petite ville d’Aguas Calientes. Il faut suivre le chemin de fer jusqu’à un cul de sac, puis faire une petite ascension de quelques mètres pour rejoindre à nouveau la ligne de train. Enfin, il ne reste plus qu’à suivre les rails à travers la forêt pour arriver à la ville. La randonnée est très facile, puisqu’après la première montée elle se fait sur du plat et le paysages sont magnifiques. Vous passez sur des ponts, le long du Rio Urubamba et croiserez des petits restaurants paradisiaques nichés dans la forêt tropicale. Vous pouvez compter environ 2 heures de marche pour rejoindre la ville. A l’arrivée, vous aurez l’impression de rejoindre un camp de survivants comme dans la série The Walking Dead !

Concernant la ville d’Aguas Calientes, nous n’avons pas grand-chose à vous dire si ce n’est que tout est très cher… Nous sommes allés dans la boulangerie française pour prendre un peu de réconfort, nous avons payé environ 7 soles le pain aux raisins (il est possible d’en trouver à 1,6 à Cusco)… On nous a également parlé des piscines d’eaux chaudes qui sont apparemment parfaites pour se reposer après la visite du Machu Picchu !

Visite du Machu Picchu jour 2 : Le marathon des Incas

Il est 4h10 du matin le lendemain, on se lève, on se lave et on part avec nos lampes frontales direction l’ascension jusqu’au Machu Picchu. A savoir, il y a deux options pour monter : le bus ou les marches à pics ; option 2 pour nous ! Nous arrivons donc au pied de la montagne, il y a du monde qui fait la queue… Apparemment les portes ne sont pas encore ouvertes… A 5h, les contrôles commencent, nous avançons, c’est bon nous sommes passés et commençons la montée en file indienne. Les marches sont hautes, nous nous essoufflons, nous faisons des pauses, le soleil commence à se lever peu à peu, nous voulons arriver avant les premiers bus ! Nous nous arrêtons, mais nous entendons des bruits de véhicules, il ne nous en fallait pas moins pour nous redonner de l’énergie, nous n’étions plus qu’à 10 mètres. Finalement, nous avons mis 1h au lieu des 2h indiquées un peu partout, pour monter environ 1800 marches sur 400 mètres de dénivelé. C’est tout transpirants et fier que nous arrivons parmi la foule, à ce moment on distingue très bien ceux qui ont pris le bus de ceux qui ont pris leur jambes !

Nous passons ensuite le contrôle des billets et découvrons cette magnifique merveille du monde ! Certaines personnes disent qu’il faut un guide pour la visite et que vous devrez le suivre de l’entrée à la sortie, mais c’est faux, nous avons tout fait en totale autonomie ! Pour commencer, nous cherchons l’endroit idéal pour observer le lever de soleil sur le site, puis nous attendons le spectacle, de quoi nous reposer un peu ! Nous restons une bonne heure à contempler le panorama. Mais il est temps de commencer la visite, nous avons un minibus à prendre en début d’après-midi et pas mal de marche pour le rejoindre. Nous parcourons donc les ruines à la découverte du moindre petit recoin (nous avions pris un billet seulement pour le Machu Picchu et pas pour Wayna Picchu, la montagne en arrière-plan sur les photos). Nous commençons par le pont Inca, on nous demande de signer un registre, le chemin est au bord de la falaise et assez étroit, mais il permet d’avoir de très belles vues sur la vallée.

Nous continuons direction la porte du soleil. Ce monument demande une nouvelle fois l’utilisation de jambes puisqu’il y a 300 mètres de dénivelé positif pour l’atteindre ; mais la vue sur le site archéologique vaut vraiment le coup ! Nous descendons ensuite nous promener dans les ruines du Machu Picchu, à la découverte de anciennes bâtisses.

Le temps passe tellement vite, nous sommes là depuis presque 5h et il est déjà l’heure de redescendre pour aller prendre notre bus. Nous empruntons dons les marches, que nous mettons 45 minutes à descendre puis nous rejoignons le chemin de fer direction Hidroelectrica. La marche est rapide, nous constatons qu’à l’aller, nous avions fait le tour du Machu Picchu sans même s’en rendre compte… Finalement, nous mettrons une nouvelle fois moins de temps que prévu et pourrons profiter d’un petit cour d’eau pour faire notre pause repas et ravitailler notre gourde filtrante en eau. Arrivés à la centrale, nous attendrons qu’on nous appelle pour rejoindre notre minibus et le retour se fera sans encombre jusqu’à Cusco !

Conseils pratiques pour visiter le Machu Picchu

// Comment acheté un billet d’entrée pour Machu Picchu et quel est son prix ? Il n’y a pas 36000 façon d’acheter son entrée pour le Machu Picchu : soit vous le prenez sur place, attention il n’y a pas de vente à l’entrée du site, vous pouvez acheter votre ticket à Cusco ou à Aguas Calientes ; la deuxième option est de le commander sur internet. Pour cette solution, il n’y a qu’un seul site officiel : machupicchu.gob.pe, les autres sont des agences de voyage. Il est préférable d’imprimer les billets avant votre visite, mais si ce n’est pas possible vous pouvez les présenter sur votre smartphone et  les contrôleurs vous les imprimeront à l’entrée.

Concernant le tarif, cela dépend de l’option choisie :

  • Machu Picchu : 152 soles par personne soit environ 40€
  • Machu Picchu + Wayna Picchu : 200 soles par personne soit environ 53€
  • Machu Picchu  + la montagne : 200 soles par personne soit environ 53€

// Faut-il réserver à l’avance la visite du Machu Picchu ? Depuis juillet 2017, les règles pour visiter le Machu Picchu ont changées. En effet, avant cette date vous achetiez une entrée pour une journée définie. Maintenant, la journée est divisée en deux groupe ayant accès au site seulement pendant une tranche horaire. De plus, des quotas à la journée sont définis :

  • Machu Picchu – groupe 1 : 6h à 12h pour 2500 places
  • Machu Picchu – groupe 2 : 12h à 17h30 pour 2500 places
  • Machu Picchu + Wayna Picchu – groupe 1 : 7h à 8h pour 200 places
  • Machu Picchu + Wayna Picchu groupe 2 : 10h à 11h pour 200 places
  • Machu Picchu  + la montagne – groupe 1 : 7h à 8h pour 400 places
  • Machu Picchu  + la montagne – groupe 2 : 9h à 10h pour 400 places

On vous conseille donc au moins de réserver si vous choisi de prendre des billets donnant accès à Wayna Picchu ou à la montagne, les places étant très limitées. Après, vous pouvez prévoir plusieurs jours pour vous laisser le choix de la date.

// Comment aller au Machu Picchu ? Il y a plusieurs options pour se rendre au Machu Picchu, de la plus économique à la plus confortable, mais le principal est de rejoindre Cusco pour ensuite aller jusqu’à la ville d’Aguas Calientes. Vous pouvez combiner colectivos et taxi, mais ça ne vous reviendra pas moins cher que de passer par une agence. De plus, vous aurez plusieurs changement : Cusco > Santa Maria, Santa Maria > Santa Teresa puis Santa Teresa > Hidroelectrica. Nous vous conseillons donc de passer par une agence et seulement de prendre le trajet, nous avons payé 60 soles par personnes soit 15€. Il faut compter environ 6h de route… Une fois à la Centrale Hidroelectrica, pour rejoindre la ville d’Aguas Calientes, vous pourrez soit faire une marche de 10 km (environ 2h – 2h30) le long d’un chemin de fer, soit prendre le train pour environ 50 soles par personne soit 14€. Nous vous conseillons la marche, qui n’est pas trop difficile et permet d’admirer le paysage. On nous a également indiqué, qu’il est possible de laisser ses affaires dans le train et de faire la randonnée, mais nous ne connaissons pas le prix de cette option !
L’autre solution est de prendre le train pour rejoindre le Machu Picchu, c’est de loin le choix le moins économique mais le plus confortable et le plus court (environ 1h30). Le trajet est assuré par deux compagnies :  Peru Rail et Inca Rail, les départs se font généralement à partir de la ville d’Ollantaytambo et les prix varient entre 50 et 350€ l’aller par personne, selon la compagnie et la classe choisie.

// Comment aller de Aguas Calientes au Machu Picchu ? Ici, deux options s’offrent à vous : le bus ou la marche à pied. Mais selon le billet d’entrée choisi nous pouvons vous aider à faire votre choix. En effet, si vous prenez la visite du Wayna Picchu, nous ne pouvons que vous conseiller de prendre le bus. En effet, si vous prenez les marches vous risquez d’être fatigués avant même de commencer la montée jusqu’au Wayna Picchu. En effet, pour la marche à pied, il y a environ 1800 marches à monter sur 400 mètres de dénivelé positif et il faut compter environ 2h d’ascension (attention le chemin ouvre à 5h du matin). Pour le bus, le premier départ est à 5h15, mais préparez-vous à faire la queue et venez en avance. Le trajet dure environ 30 minutes et vous coûtera environ 10€ par personne. Si vous le souhaitez, vous pouvez rejoindre le Machu Picchu en bus et redescendre à pieds.

// Faut-il un guide pour visiter le Machu Picchu ? Il est souvent écrit qu’il est nécessaire d’avoir un guide pour visiter le site et que vous êtes obligés de le suivre… Et bien c’est faux ! Nous avons visité les lieux en totale autonomie et personne ne nous a jamais rien demandé !

// Quels sont les zones secrètes du Machu Picchu ? Nous appelons ça les zones secrètes, puisque nous avons croisés très peu de touristes lors de la visite de ces monuments ! Pour commencer, il y a la porte du soleil. Située à l’extrême Est du site, vous devrez marcher pendant environ 45 minutes avec un dénivelé positif de 400 mètres pour la rejoindre ;  mais la marche vaut vraiment le coup puisque vous aurez une magnifique vue panoramique sur le site. Le deuxième point secret, c’est le pont inca. Ce dernier est au Nord de la citadelle, vous aurez l’impression de vous perdre dans un petit chemin avant de rejoindre une cabane où vous devrez signer un registre. Le chemin est dangereux, a en croire les touristes croisés et agrippés à la paroi de la montagne. Non, mais plus sérieusement le chemin est étroit, sans protection, d’un côté il y a la paroie de la montagne et de l’autre le vide… Rien de bien méchant lorsqu’on est prudent. Vous arriverez ensuite face à une grille protégeant un petit pont en bois au bord de la falaise.

FacebookTwitterGoogle+PinterestPartager

Laisser un commentaire